La Française des Jeux, Winamax, Betclic, Unibet, etc. les opérateurs de paris sportifs sont aussi à la fête pendant la Coupe du monde de football. Mais les paris sont loin d’être anodins pour le bon déroulé de la compétition. Entretien avec Christian Kalb, fondateur de CK Consulting et spécialiste des paris sportifs.

La Coupe du monde, c’est un moment important pour les opérateurs de paris sportifs ?

Oui ! Une Coupe du monde, c’est une grosse partie de leur chiffre d’affaires, entre 5 et 10 % du total selon les pays et selon les estimations. D’autant qu’on est après la fin de la saison sportive, une période où, d’habitude, il ne se passe pas grand-chose.

Il est possible de mesurer l’engouement des parieurs ?

Le meilleur indicateur, ce ne sont pas les mises mais le produit brut des jeux, c’est-à-dire les mises moins les gains. En gros, c’est ce que les joueurs sont prêts à laisser aux opérateurs pour s’amuser et pour parier sur la Coupe du monde. Un exemple ! Si vous misez 100 € et si, en moyenne, l’opérateur redistribue 85 % des mises...

LIRE LA SUITE SUR OUEST FRANCE

Vous pourriez aussi aimer

Bankroll online

PROMOTION

Go to top

Restez à l'affut de l'actualité ! :-)