Certains événements sportifs ont une issue trop prévisible pour que les parieurs puissent s’y intéresser : parfois, le favori l’est tellement que la cote devient trop faible et que miser n’est pas assez rentable. Les bookmakers proposent alors des paris avec handicap, ou handicap betting, qui permettent de pimenter sans trop de risques ces paris où tout est déjà écrit d’avance… Mode d’emploi.

 Par Geoffrey Brun - LivePoker.

Magazine Sports & Poker.

Le pari avec handicap est un type de pari sportif qui permet avant tout de rééquilibrer un événement (match de foot, de tennis..) : pour cela, on pénalise le favori (la cote la plus faible) sous forme de points ou de buts, tout en avantageant l'outsider (cote la plus élevée). Le pari avec handicap est donc très prisé, surtout lors d'un match avec un grand favori désigné. C’est le cas par exemple quand le PSG joue à domicile : contre Evian-Thonon-Gaillard, la cote pour la victoire du club de la capitale ne s’élève qu’à 1,17 selon les cotes du site parionssport.fr. Le pari avec handicap peut alors entrer en jeu. Vous devez maintenant choisir entre deux cas de figure : parier sur le favori ou l'outsider.

Favori ou outsider ?

-Parier sur le favori

Pour que votre pari soit gagnant, ce dernier doit surpasser le handicap que vous lui avez initialement attribué. Dans notre exemple, cela signifie que vous mettez un handicap d'un but sur Paris : la cote du PSG passe alors de 1.17 à 1.40. Pour que vous empochiez la mise, le PSG donc doit gagner avec au moins deux buts d'écart. Une victoire 1-0 ou 2-1vous fait perdre, puisqu'avec le handicap, le résultat de votre pari serait en réalité 1-1 ou 2-2 ! Les scores qui vous font gagner sont donc 2-0, 3-1, 3-0 ou mieux.

« Le pari avec handicap constitue un avantage énorme lorsque l'on mise sur l'outsider : le match nul étant également gagnant, les chances de voir votre pari passer augmentent. »

-Parier sur l'outsider 

Celui-ci part avec une avance qui sera ajoutée à son score final. Ici, l'outsider (Evian) possède une cote énorme (14.00 pour une victoire au Parc des Princes). La cote paraît donc injouable, mais le handicap la rend beaucoup plus intéressante : en donnant un but d'avance à Evian, la cote de la victoire passe de 14.00 à 4.40 ! Concrètement, pour votre pari soit gagnant, Evian doit conserver son avance (fictive) d'un but à la fin de la rencontre. Ce qui veut dire qu'un match nul vous fait aussi gagner, et ce grâce à l'avantage que vous avez donné à Evian avant la rencontre ! Les scores qui vous font gagner : 0-0 ; 1-1 ; 2-2 ; 3-3 ; 0-1;1-2 …Vous pouvez également essayer le pari dit avec « handicap asiatique » : votre mise est remboursée en cas de match nul, mais la cote d’une victoire de l’outsider avec handicap est encore meilleure.

Le pari avec handicap peut donc constituer un avantage énorme, particulièrement lorsque l'on mise sur l'outsider : le match nul étant également gagnant, les chances de voir votre pari passer augmentent sensiblement. Attention cependant à bien sélectionner vos paris : les sites de paris sportifs du marché français proposent souvent les paris à handicap sous la dénomination « Pari double chance » ou «  Ecart de but » (par exemple : Paris gagne avec au moins deux buts d’écart). Seuls parionssport.fr propose de nombreux paris à handicap sur tous les matches.

Les sports américains, rois du handicap

Si le principe des paris avec handicap s'applique parfaitement au football, les disciplines pour lesquelles ils s'avèrent les plus efficaces (et donc les plus rentables) sont à chercher de l'autre côté de l'Atlantique. NBA, NHL, NFL : les matches de sports américains ont en effet un nombre de points beaucoup plus conséquents que le football, et le handicap est donc d'autant plus judicieux !

La discipline pour laquelle ce genre de pari est le plus fréquemment utilisé reste le basket : dans ce sport aux scores fleuves, les surprises sont plus rares qu’au football. Avec le ballon rond, il est possible de réaliser un « hold-up » en défendant avec acharnement et en marquant sur sa seule occasion. Mais au basket, il est impossible de maintenir son adversaire à 0 point. Il y a d'une manière générale peu de surprises, la cote du favori est donc souvent très faible. Dans ces conditions, le handicap permet là encore d’améliorer les cotes.

Exemple avec un match de NBA entre San Antonio et Detroit. On constate que la cote du favori, San Antonio, est très faible (1,10). Le handicap permet alors de rétablir un certain équilibre entre les deux équipes : en mettant un handicap de 6 points sur les Spurs, la cote de San Antonio passe alors à 1.30 ! Mais pour votre pari soit gagnant, il faudra donc que San Antonio gagne la rencontre avec au moins 6 points d'avance. Pour revenir un instant aux sports européens, sachez que le handicap est également très prisé pour les paris sur le rugby, les écarts de points pouvant là encore être très conséquents.

Soyez tout de même vigilants, car des cotes plus élevées sont synonymes de gains plus importants, mais aussi d’une prise de risque supérieure. Il est plus facile de pronostiquer des résultats secs que des résultats avec handicap, et cette réalité doit rester à l’esprit du parieur. Notez qu’il est également désormais possible, sur certains sites, d’effectuer un pari en direct avec handicap. A réserver aux parieurs les plus aguerris !

 

Merci de partager, liker ou envoyer cet article à vos amis, si vous l'avez trouvé intéressant.

LivePoker : disponible tous les mois en kiosques 
Abo : 36 € /an - 12 Numéros (Au lieu de 60 €)

Sommaire du N°113 - Juin 2017

Vous pourriez aussi aimer

Go to top

Restez à l'affut de l'actualité ! :-)